bandeau
Retour à l'accueil Imprimer
poison

Qui est Georges TOUTAIN ?

” Nous, arboriculteurs amateurs, on ne va pas empoisonner notre famille, nos amis ! ”

Georges TOUTAIN

Georges TOUTAIN est né le 25 mai 1933 dans l’Oise, sous les pommiers des vergers du pays de Bray . Sa carrière d'agroécologue débute dans le Sahara algérien. En 1958, jeune ingénieur de l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), il a pour mission de protéger 25 000 hectares de palmeraies contre une invasion de sauterelles, dans la région de l'Oued el Righ (autour de Touggourt). Les pulvérisations de HCH (Hexachlorocyclohexane), faites avec l'aide de la population, provoquent plusieurs cas d'intoxications dus au produit phytosanitaire utilisé. Il est lui-même intoxiqué. De plus, l'opération se révèle être un véritable désastre pour l'écosystème, puisque la palmeraie est envahie par des cochenilles qui ont, elles, résisté au pesticide, contrairement à leurs prédateurs.

Georges TOUTAIN

Georges TOUTAIN décide alors de bannir l'utilisation des pesticides et de réintroduire, entre autres, les prédateurs naturels des cochenilles, depuis des palmeraies non traitées qui ont préservé leur biocénose.

Il lui faudra de trois à cinq ans avant que l'écosystème phoenicicole ne retrouve son équilibre.

C'est à partir de là que Georges TOUTAIN se promet de ne plus jamais utiliser le moindre pesticide. Dès lors, les techniques de culture qu'il met au point, respectent la santé des populations et le bon fonctionnement des écosystèmes, dont la biodiversité sécuritaire.

Un infatigable militant

Ayant passé 23 annés dans les oasis maghrébines, l'INRA le charge de réaliser une expertise internationale dans les zones arides du globe, pendant 10 ans. Dans son approche, il prend en compte les savoir-faire des paysans locaux.

De retour en France sur ses terres de Fontaine-Lavaganne, Georges TOUTAIN peut mettre ses acquis à profit. Ainsi, sur son pré-verger (une prairie pâturée ou fauchée, plantée d'arbres fruitiers hautes tiges), il développe une agronomie écologique privilégiant la biodiversité et offrant une alternative aux modes de conduite ”raisonnés chimiquement”, notamment dans le domaine de l'arboriculture fruitière.

” Je sais bien que je dérange, on a essayé souvent de m'écarter, d'éviter que je dise certaines choses, mais ça ne m'a pas empêché de continuer ”

Georges TOUTAIN

En 1994 il prend sa retraite, ce qui lui permet une plus grande implication citoyenne et politique. En 1996 il est, avec François VEILLERETTE, co-fondateur du Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures, le MDRGF. C'est Georges TOUTAIN qui avait créé, dès 1992, ce groupe de réflexion pour traiter des sujets comme :

Infatigable militant pour la remise en cause de l'arboriculture fruitière intensive, Georges TOUTAIN organise des conférences-débats pour les arboriculteurs professionnels et amateurs. Ainsi, le 7 Février 2011, l'agroécologue a défendu ses convictions devant près de 80 personnes intéressées, au Restaurant ”Au Bœuf” à Schwindratzheim.

Ses ouvrages

Georges TOUTAIN est l'auteur d'une série d'ouvrages.

Edité par le MDRGF, ”Vers des modes de productions agricoles et horticoles respectant l'homme et son environnement naturel” (2001) :

Edité par l'INRA, ”De la Recherche au Développement - Eléments d’Agronomie Saharienne” (1979).

Par ailleurs, Georges TOUTAIN est l'auteur de différentes publications concernant l'agroécologie, notamment dans les domaines de l'arboriculture, de l'agriculture, de la viticulture ...

Retour à l'accueil

© Michel Adam - Ecrire au webmaster   MàJ : 19 Novembre 2017 à 10H45  Déclaration CNIL n°1165649